Comment se balader en famille sans porter mon enfant ?

Comment se balader en famille sans porter mon enfant  ?

Ça y est, c’est le week-end ! Les vacances sont là et vous avez planifié une belle balade au milieu des montagnes. C’est une grande joie pour vous d’amener votre famille à l’aventure. Seulement une fois là bas, rien ne se passe comme prévu. Votre enfant traîne, il n’a pas envie d’avancer et n’arrive à rien observer. Comment l’aidez ? Le porter ? Non, vous et votre sac à dos êtes déjà assez lourd et puis vous avez mal aux jambes… Votre enfant pleure, n’est pas content et vous vous agacez. Vous voilà missionnée à répéter toutes les cinq minutes : « allllerrrrrr viennnns ! » Quelle plaie n’est-ce pas ?

Comment apprécier une promenade en famille en répondant aux besoins de mon enfant ?

 

Un parcours adapté

Le sac est prêt, chacun a ses chaussures de rando, sa bouteille d’eau : c’est parti ! Cinq heures de marche à explorer les montagnes : le rêve !
Cinq heures, vous êtes sûre ? « Ben oui c’est écrit dans mon livre… »
Avez-vous pensez aux capacités de chacun ? Votre enfant a-t-il les ressources nécessaires pour cette promenade ?
Les temps de randonnées sont souvent validés par des randonneurs tout de même aguerris. Parfois, même entre adulte, la tâche s’avère plus rude qu’on ne l’imaginait. Le temps passe et les pauses restes importantes (hydratation, contemplation…).
Un enfant ne peut donc évidement pas marcher autant que son parent.
Prendre en compte l’âge et les capacités de son enfant est donc primordial pour s’assurer de passer un agréable moment en famille.
En adaptant vos parcours, vous lui permettrez d’accomplir lui aussi un objectif. Une belle manière d’obtenir de l’auto-satisfaction !
Votre enfant pourra prendre le temps de faire quelques pauses. Elles seront propices à l’exploration du lieu ou à l’hydratation. Une fois vos batteries rechargées et es petites jambes reposées, repartez ensemble !

Votre enfant, cet explorateur…

« Ok, on s’arrete pour admirer mais on avance jamais ! »

Oui, gardez à l’esprit que votre enfant est un grand explorateur. C’est par ses sens que celui-ci perçoit le monde dans lequel il vit. Lui demander de se presser lorsqu’il attrape 3 battons reviendrait  à le priver de s’imprégner de l’environnement dans lequel il se trouve. En ramassant des cailloux, en sautant dans l’eau ou en touchant les feuilles d’un arbre, celui-ci s’enrichi de manière réelle. Votre enfant apprend. Adaptezr donc votre parcours pour lui laisser cette chance.

Le secret reste : l’anticipation. Gardez toujours dans votre voiture ou dans votre sac de quoi vous permettre de dire « oui » et en toutes circonstances. Si votre enfant aime sauter dans les flaques d’eau : pourquoi ne pas prévoir une serviette et une tenue de rechange ?
Si celui-ci aime ramasser tout un tas de trésor : pourquoi ne pas lui prévoir un joli panier pour qu’il puisse les ramener à la maison ?
Etre souple et prévoyant vous permettra de ne plus être dans le contrôle mais plutôt dans l’instant présent.. Le bonheur de votre enfant sera votre récompense. L’aventure et le plaisir que vous cherchiez à lui offrir sont là, il suffit de vouloir le vivre avec lui.
Mettez vous à sa hauteur et admirez la beauté du moment présent.

Plus d’exigences…

Plannifer oui, devenir rigide non !
Quel est votre objectif ? Etes-il réalisable avec les ressources actuelles ? Que mettre en place ?
Ceux-ci doivent être avant tout commun avec tous les membres de votre famille. Il doivent aussi être réalisables. Laissez la perfection de côté, elle ne vous orientera jamais vers ce que vous souhaitez : l’épanouissement.
Profiter d’une journée en famille sans pression est indispensable pour se ressourcer et resserrer les liens.
N’oubliez pas la qualité de ce moment et décidez de rentrer chez vous avec le sentiment merveilleux d’avoir rendu votre famille heureuse.

 

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *